Visiter le site de la FRMJC Poitou Charentes

Le projet

Passeurs d’images est un dispositif à vocation culturelle et sociale.

Initiée en 1991 par le Centre National de la Cinématographie (Ministère de la Culture et de la Communication) dans le cadre de la politique de la ville, l’opération « Passeurs d’images » favorise l’accès de ceux qui en sont éloignés, aux pratiques cinématographiques et à l’éducation à l’image. Elle poursuit ainsi un double objectif : culturel, par un soutien et un encouragement au 7ème art et social, avec la mise en œuvre d'actions et d'animations de qualité.

Les publics

Passeurs d’Images travaille en priorité en direction d’un public jeune (adolescents, jeunes adultes), tout en valorisant les liens intergénérationnels et la mixité des publics. 
Les actions s’orientent vers les territoires où l’accès aux pratiques cinématographiques est difficile : quartiers prioritaires au titre de la politique de la ville, zones rurales, circuits « fermés » (milieu carcéral, hôpitaux).

Les objectifs

Proposer une offre cinématographique différente de celle relayée habituellement par les médias et les industries culturelles.

Aider le public à mieux se situer vis-à-vis de l’image (cinéma, télévision, médias, jeux vidéos…) dans son environnement personnel.

Contribuer à la formation et à la qualification des partenaires relais sur le terrain.

Créer et développer du lien social au sein des territoires où se déroulent les actions.

Promouvoir les projets destinés à faire apparaître la diversité culturelle de la société afin de lutter contre les discriminations sociales et culturelles.

Pour en savoir plus, téléchargez :

Téléchargez le Protocole Passeurs d'images

Les actions

Le voir et le faire

Le dispositif propose différents type d’actions :

  • tarification spécifique pour les jeunes et les familles en difficulté mise en place régionalement avec les salles de cinéma en direction des quartiers ;
  • projection en salle en présence des réalisateurs et/ou des membres de l’équipe du film ou d’un intervenant ;
  • projection en plein air gratuite au cœur des quartiers notamment ;
  • ateliers de pratique artistique audiovisuelle ou cinématographique ;
  • rencontres avec les professionnels du cinéma ;
  • projections et rencontres autour des films d’ateliers ;
  • ateliers de programmation ;
  • déplacement à des festivals ou participation à des manifestations cinématographiques ou audiovisuelles ;
  • projets innovants en matière d’éducation au cinéma, à l’audiovisuel et aux nouvelles technologies ;
  • formations, sensibilisations des relais de public et rencontres

Les partenaires

Le programme « Passeurs d'images » se déroule suivant les principes du protocole « Passeurs d’images » signé en 2009 par :

  • Le Ministère de la Culture et de la Communication,
  • le Secrétariat d’État chargé de la politique de la ville,
  • le Centre national du cinéma et de l’image animé (CNC),
  • l'Agence nationale pour la cohésion sociale et l'égalité des chances (L'ACSÉ),
  • la Délégation interministérielle à la ville (DIV) (Ministère du travail, de l’emploi et de la cohésion sociale) ;
  • le Haut Commissaire à la Jeunesse.

« Passeurs d'images » bénéficie également de la collaboration :

  • des fédérations et associations professionnelles du cinéma,
  • des fédérations d'éducation populaire,
  • des directions centrales du ministère de la culture et de la communication,
  • ainsi que de nombreux partenaires associatifs, nationaux et internationaux.

En région, les services déconcentrés de l'Etat, les collectivités territoriales, les professionnels du cinéma et les acteurs sociaux et culturels sont partenaires du dispositif et/ou organisateurs des actions.

Les coordinations

Chaque région dispose d'une coordination régionale, missionnée par la Direction Régionale des Affaires Culturelles, véritable point de convergence de tous les partenaires du dispositif et maillon essentiel reliant les partenaires nationaux aux collectivités territoriales.

Au plan local, les villes possèdent un relais ou un opérateur qui coordonne la manifestation.

Au niveau national, l’association Kyrnea International est l’interlocuteur des partenaires institutionnels, associatifs et professionnels nationaux. Kyrnea International anime et développe le réseau, en relation avec celui des coordinations régionales, élabore des outils ressources, organise des rencontres nationales et internationales, assure la diffusion et la promotion des travaux réalisés.