Visiter le site de la FRMJC Poitou Charentes

Actualités

Séance spéciale autour du film 93, LA BELLE REBELLE

Le 26 mars 2011 à Poitiers, au Cinéma Le Dietrich à 21h

Soirée en partenariat avec le cinéma Le Dietrich (34 bd Chasseigne) et le Bar le plan B (30-32 bd du grand cerf, Poitiers) 


21h : Projection du documentaire de Jean Pierre Thorn: "Une épopée , du rock au slam en passant par le punk et le hip hop,  incarnant un demi siècle de résistance musicale en Seine Saint Denis"  
Rencontre à la suite du film avec le réalisateur et DJ Dee Nasty, qui cloturera la soirée par une performence musicale au bar Le Plan B.
Tarif plein : 6€ / Tarif réduit: 4,5€ / Adhérents et Bourse spectacles: 2€50 
Places à 2€50 pour les groupes partenaires de Passeurs d'Images  sur inscription auprès de la coordination régionale.


93, la belle rebelle / Documentaire de Jean-Pierre Thorn
France – 2010 – 1 h13
Département emblématique des banlieues françaises, la Seine-Saint-Denis, étiquetée du médiatique label 9-3, incarne depuis le début des années 1960 le cliché d'une jeunesse en colère, stigmatisée comme graine de "voyous" ou plus récemment de "racailles". Une image à laquelle le réalisateur Jean-Pierre Thorn a décidé de tordre le cou en redonnant toute sa valeur à un demi-siècle de contre-culture musicale, et aux voix souvent réprimées d'un territoire en perte d'identité, mais jamais en mal de vitalité... Du concert mythique de la Nation en 1963 au slam d'aujourd'hui en passant par le punk et bien sûr la grande vague hip-hop, le documentaire retrace les différentes étapes d'une résistance musicale intimement liée à la réalité sociale et populaire dont elle est issue. Une épopée racontée par quelques-uns de ceux qui en ont fait la richesse et la créativité : Daniel Boudon, chaudronnier et batteur d'un groupe rock au début des années 1960, Marc Perrone, promoteur du folk dix ans plus tard et précurseur du slam, Loran de Bérurier Noir, icône de la génération punk, DJ Dee Nasty, artisan de la culture hip-hop française, le rappeur Casey, associé au rockeur radical de Zone Libre (ex-Noir Désir) et le slameur D' de Kabal. De larges extraits de concerts (NTM, Bérus...) et des archives percutantes racontent ainsi l'histoire d'une banlieue minée par une politique urbaine anarchique, des mutations industrielles successives, la désillusion politique et l'indifférence, voire l'agression, des pouvoirs publics : un terreau fertile, où culture et pensée ne cessent de se réinventer.


A partir de 23h : Performence musicale de DJ Dee Nasty au plan B
(fermeture à 2h)

« Retour à la liste des actualités archivées